Antoine Jolly
Comment se sortir de ses souffrances physiques et émotionnelles avec Antoine votre thérapeute à Saverne ?
 
22 Rue des Comtes de Rosen, 67330 Dossenheim-sur-Zinsel
 
Du Lundi au Samedi de 8h à 19h.
 
 
06 22 35 48 17

Hypnose et les États du Moi

Hypnose les états du Moi et les Restructurations cognitives (les schémas)

Qu'est-ce que les États du Moi ?

L'état du moi est comme un système organisé de comportement et d'expériences qui sont liès ensemble par un principe commun. Chaque état du moi est séparé des autres états par une frontière qui est plus ou moins perméable.

Chaque état du moi se distingue par un rôle précis, une humeur particulière et un fonctionnement mental spécifique. L'état du moi qui est conscient et qui est apparent à un moment donné s'appelle "état du moi prédominant".

Chaque état du moi est séparé des autres par une frontière. La séparation entre état du moi est déterminée par le degré de dissociation. Une dissociation légère produit des barrières plus souples ; une dissociation sévère à des barrières rigides, imperméables, observées dans les personnalités multiples.

Dans les vraies personnalités multiples, les barrières entre les états du moi sont si imperméables que les actions d'un état du moi peuvent se produire sans que les autres états du moi en soient conscients. Chez une personne non atteinte de cette maladie, les différents états du moi peuvent la pousser à agir de certaines manières incompréhensibles, mais au moins la personne en est consciente. Un tel être viendra se plaindre auprès du praticien en disant : "Une partie de moi veut faire ceci, une autre partie de moi ne me laisse pas faire."

Réservez votre entretien téléphonique gratuit de 20 minutes ou écrivez-moi pour me poser vos questions en cliquant sur le lien ci-dessous ! 

Dans les deux cas je vous apporterai le meilleur éclairage possible

Qu'est-ce que la thérapie des états du moi ?

La thérapie des états du moi est l'utilisation des techniques de la thérapie individuelle, de la thérapie familiale et de la thérapie de groupe pour la résolution des conflits entre les différents états du moi qui constituent une "famille de soi" à l'intérieur d'un même individu.

Le but de la thérapie des états du moi est l'intégration. La présence d'une pathologie révélant le manque d'harmonie entre les états du moi. À l’intérieur de la personne, il se produit comme une guerre civile, les états du moi ayant des besoins différents voire opposés. Ou certains états du moi, avec des barrières rigides, fonctionnent selon leurs désirs, ne tenant aucun compte des besoins des autres états du moi. L’intégration permet une communication appropriée entre les états du moi et une relation harmonieuse et coopérative entre états du moi ; les états du moi fonctionnent comme les membres d'une famille saine

La thérapie des états du moi 

Une particularité de la thérapie des états du moi qui la distingue des autres thérapies dans lesquelles on s'occupe des parties psychologiques de la personne est que, dans la thérapie des états du moi, le thérapeute prend en compte l'importance des quatre aspects relationnels suivants :

  1. Relation entre thérapeute et le client.
  2. Relation entre le thérapeute et les états du moi.
  3. Relation des états du moi avec le client.
  4. Relation des états du moi entre eux.

 

La thérapie des états du Moi s'utilise seulement après avoir établi une relation de travail positive avec la totalité de la personnalité du client.

Si l'on identifie chez le client un conflit intérieur ; une lutte intérieure ou bien si le client emploie le langage des parties. Il s'exprime en disant : "Une partie moi veut ceci, une partie de moi m'empêche ou veut le contraire ". Ce type de clients ressent ce que l'on appelle une "dystonie" du moi.

Présentation de la thérapie en restructuration cognitive "les schémas"

Comme vous savez pour résoudre un problème il faut en connaître la cause. Les problèmes émotionnels sont comme les autres problèmes. Si vous n'identifiez pas exactement la source, vous risquez de gaspiller votre effort dans des directions qui n'aboutiront pas à des changements ; dans ce que vous ressentez émotionnellement.

La thérapie des Schémas. Présentation

Young et Klosko définissent le schéma comme "les croyances profondes sur nous-mêmes et sur le monde, croyances acquises dans la plus tendre enfance".

Les schémas se développent par l'interaction du tempérament inné de l'enfant, des expériences quotidiennes nocives dans l'environnement de l'enfant (famille, école, fréquentations...) et le contexte culturel dans lequel l'enfant grandit. Les schémas constituent des représentations de ces premières expériences de la vie et servent de filtre à travers lesquels les expériences ultérieures sont traitées. Ils permettent d'intégrer les connaissances et de donner un sens aux événements.

Ainsi, les schémas contiennent des modèles : 

  • De distorsions dans les pensées
  • D'émotions pénibles et 
  • Des souvenirs qui dérangent

Les schémas exercent une influence sur nos :

  • Pensées
  • Comportements
  • Relations avec autrui.

Chaque fois qu'un schéma est réactivé, il provoque de forts sentiments de colère, de tristesse et d'anxiété.

Les schémas d'inadaptation qui se développent dès l'enfance concernent des domaines suivants :

  • Sécurité de base : Sentiements d'abandon, méfiance et abus
  • Relations interpersonnelles : carence affective, sentiment d'exclusion
  • Autonomie : Dépendance, vulnérabilité
  • Estime de soi : Sentiments d'imperfection, sentiment d'échec
  • Expression de soi : Sentiment d'assujettissement, exigences élevées
  • Limites réalistes : Setiment que tout nous est dû

 

Les schémas présentent les caractéristiques suivantes :

  1. Les schémas poussent un individu à répéter le même type de comportement inadapté et sont auto-destructeurs.
  2. Les schémas sont généralement inconscients :
  • Le client éprouve un mal de vivre qu'il n'arrive pas à définir
  • Le client se sent anxieux et déprimé sans en connaître la raison
  • La prise de conscience du schéma est difficile pour le sujet car cela éveillerait en lui encore plus d'angoisse, de dépression ou de désillusion.      

     3. Les schémas résistent au changement      

     4. Les schémas peuvent se transmettre de génération en génération.

Comment connaître la cause ? Je vous donne un exemple :

Auparavant, on considérait qu'une situation dans votre environnement causait des émotions en vous et vous poussait à agir d'une certaine manière. Aller de A -----------> C.

Par exemple : on entend les gens dire "Cette nouvelle m'a déprimé" ou "Tu m'énerves".

De telles phrases impliquent qu'un événement extérieur A nous fait ressentir une émotion C. Le fait est que les choses extérieures exercent très peu de pouvoir sur nous.


Donc la nouvelle formule est : A -------> B -------> C.      B représente les cognitions, les croyances et les attitudes. Il s'agit de nos croyances à propos de la situation, les pensées, les images, les conclusions, les interprétations que nous nous disons sur A.
Exemple : A Vous avez rendez-vous avec un ami. Il est en retard d'une heure.

                 C Vous avez peur. "Il a peut-être eu un accident et il est blessé"

 

Même situation : C Vous êtes en colère "Il ne se soucie pas de moi, il aurait pu me prévenir."

                       Ou C Vous êtes triste "Il m'accorde très peu d'importance, voilà pourquoi il n'a pas senti le besoin d'être à l'heure au rendez-vous."

Dans cet exemple, l'événement A est le même et les différentes émotions C sont causées par ce que vous vous dites en B.

Présentation de l'approche Cognitive : Comment découvrir ses croyances ?

  1. Identifiez la croyance négative la plus forte (C) que vous avez connue dans la journée ou au cours des dix dernières 24 heures.
  2. Chercher le A. "Que s'est-il passé juste avant de ressentir cette émotion ?"
  3. Cherchez le B. "Qu'est-ce que vous vous êtes dit dans cette situation et qui a provoqué l'émotion ?". La plupart du temps, vous vous êtes dit beaucoup de choses. Repérez la croyance. Vous saurez que vous avez trouvé la croyance B si la pensée sert de pont entre A et C. Si vous pensez que toute personne avec cette croyance ressentira la même émotion, alors vous avez trouvé la croyance exacte. Si une autre personne a la même pensée et ne ressent pas la même émotion, alors vous n'avez pas trouvé la croyance exacte.
  4. Continuez cet exercice pendant une semaine ou plus. Plus tard, chaque fois que vous ressentez une émotion forte qui vous dérange, notez les A-B-C. Vous découvrirez que les mêmes situations, les mêmes croyances et les mêmes émotions se manifestent. Vous serez alors en mesure de prendre conscience de vos modes de penser.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.